Skip to main content

Flash achat du 22 février : 6 valeurs à mettre en portefeuille

By 22 février 2022mars 15th, 2022AI, AIR, ALFEN, CAFO, DIS, Portefeuille-type, TMR

Se connecter

Entrer vos informations ci-dessous.

5 Comments

  • Amar Blanchon dit :

    Bonjour,

    Je suis en total adéquation avec le concept stratégique d’Arthur TOCE, et je commence donc à investir selon ses recommandations je nous souhaite à toutes et à tous une excellente FORTUNE à VENIR, malgré les nuages qui s’amoncellent à ‘ EST.

    Cordialement.

    Mr BLANCHON

  • GeneviÈve Bahu dit :

    je ne comprends pas trop le faible pourcentage ?

    • Edern Rio dit :

      Bonjour Genviève.
      Dans ce service Arthur va vous livrer l’ensemble de son portefeuille. Vous allez pouvoir construire le vôtre à ses côtés.
      C’est un portefeuille de croissance, mais la diversification et la sélection lui permet d’être très résilient. C’est le diversification qui permet de se protéger contre le risque et c’est pourquoi il attribue des pourcentages assez faibles à chaque position.
      Je vous encourage à lire les e-mails de bienvenue 2 et 3 dans la partie Bienvenue pour mieux comprendre.
      J’espère que cette réponse vous éclaire.

      Cordialement,

  • Patrick Meunier dit :

    Bonjour, je me suis positionné sur LDLC à 60€ au mois de septembre 2021.
    Je pensais doubler ma position au cours actuel pour réduire mon PRU à 45€.
    Est-ce pertinent? Merci

    • Arthur Toce dit :

      Bonjour,

      Je reste convaincu que l’exécution du management de LDLC est excellente. La société produit par exemple 620 000 € de CA par employé contre 350 000 € pour Leroy Merlin.

      Mais la société fait en ce moment face à plusieurs défis :

      – la hausse du dollar qui pénalise fortement la marge ;
      – des complexités dans l’approvisionnement en cartes graphiques ;
      – le fait que le cloud gaming fasse peur pour l’avenir de la cible de LDLC (vendre des ordinateurs ou consoles puissants n’est plus très utile quand il suffit d’un écran, un contrôleur/clavier et une connexion internet pour jouer aux jeux les plus récents) ;
      – les deux guidances ratées à trois mois d’intervalle.

      Cela dit, LDLC reste le groupe le plus solide dans son secteur. La société se déploie fortement dans le BtB et fait monter la productivité avec son nouvel entrepôt (possibilité sur l’existant d’aller sur 800-850 M€ de CA), ce qui devrait améliorer fortement sa compétitivité.

      Le plan de déploiement de magasins sur LDLC et BIMP devrais aboutir à une couverture national totale dans 2 à 3 ans, ce qui fera exploser le cash-flow de la structure.

      Cependant, l’allocation du capital de LDLC n’a jamais été très optimale :
      – programme de rachat d’actions (PRA) mal utilisé ;
      – de multiples activités sans perspectives, comme la filiale logiciel ;
      – pas encore de traction sur les salles VR.

      La société reste cependant peu chère par rapport à ces ratios historiques et devrait voir son cash s’améliorer fortement.

      Sur le pôle logiciel et sur le pôle enfant, je pense que le potentiel est important, mais le management sera-t-il capable de l’activer… Cela reste une question importante à laquelle il est impossible de répondre.

      Je ne peux pas faire de conseil personnalisé, donc je ne peux pas vous dire de renforcer ou non, mais je reste convaincu que cette société a de l’avenir même si le cycle n’est clairement plus avec elle et que le retournement de ce cycle à été plus que rapide. Dans notre portefeuille, nous en avons acheté pour 0,5% du total.

      Si d’autres questions, n’hésitez pas 😊

Laissez un commentaire